L’Everest…

DSC_0015

Ça y est ! Veni, vidi, vici comme dirait l’autre… J’ai enfin réalisé un projet qui me paraissait insurmontable quelques temps plus tôt, j’ai gravi l’Everest, bref j’ai cousu un manteau. Je sens votre déception, c’est vrai, ce n’est qu’un manteau, quoi ! Certes, vous répondrai-je, mais au delà de la simple difficulté de l’épaisseur du tissu, cette pièce de la garde-robe hivernale est truffée de points techniques ardus et pointus que je n’avais encore jamais expérimentés.

Faisons ensemble le tour du propriétaire. Tout d’abord les plis, ces charmants détails qui féminisent ce manteau par leur côté jupe de petite fille. Que de temps passé à tracer, épingler et repasser soigneusement chaque pli dans le lainage, puis dans la doublure, en étant bien attentive à ne pas se tromper de sens.

Ensuite, les poches. Prises dans les coutures, elles sont invisibles de l’extérieur, j’y ai bien veillé. Elles sont coupées dans un coupon de popeline de la Modette.

Continuons notre revue de détails avec les boutonnières passepoilées. J’ai choisi cette option à la place des boutonnières simples car je voulais apprendre la technique – qui n’est pas si difficile si l’on s’applique bien et que l’on prend son temps – et finalement je le regrette un peu sur l’aspect esthétique, car l’épaisseur de mon lainage fait que le manteau se déboutonne facilement. Pourtant, j’ai cousu ces jolis boutons anciens en bois avec une tige, mais cela ne suffit pas. Pour corriger ce petit contretemps, je pense les remplacer par d’autres plus gros ou plus longs, comme ceux que l’on peut trouver sur les duffle-coats.

Le point technique suivant est invisible à l’œil nu, et pourtant il donne toute l’allure au manteau. Je veux parler bien sûr des épaulettes. Je n’avais encore jamais cousu cette pièce spécifique, et quand j’ai découvert qu’il fallait y adjoindre des « cigarettes de manches », je me suis demandé si je n’avais pas confondu mon envie furieuse d’en griller une avec autre chose… Mais non ! La cigarette de manche est juste une bande de feutre qui se place dans l’emmanchure, pour garder un joli volume de la manche à la suite de l’épaulette et ne pas laisser apparaître un creux disgracieux.

And last but not least, les fermetures éclairs des manches. La galère. Je crois avoir cousu et décousu un nombre suffisamment agaçant de fois ces maudites fermetures – pour rester polie 😉 hein… J’ai pris mon temps, je les ai bâties à la main, chose que je fais rarement mais je crois que le résultat n’est pas trop mal, même s’il n’est pas parfait.

A tout ça, il faut encore ajouter une longue préparation avant couture avec de nombreuses pièces à couper et à entoiler. Je vous avoue que j’ai vraiment apprécié mon cutter rotatif ! Et cerise sur le gâteau, de nombreuses coutures à la main. Tout d’abord des points de chevron pour fixer les coutures du lainage à l’intérieur du manteau, puis tous les ourlets invisibles du bas et des manches…

10954789_454676081400325_366033100_n

Bref, tout ça, non pas pour vous ôter toute envie de coudre ce manteau, mais pour vous montrer tout le chemin que j’ai parcouru, jusqu’au sommet de mon Everest à moi. Je suis finalement assez fière ce manteau, même s’il n’est pas parfait. J’ai appris beaucoup de techniques, j’ai fait des erreurs, j’ai apprécié prendre mon temps, m’appliquer, coudre les finitions à la main…

Patron : Manteau Quart, de Pauline Alice
Tissus : extérieur velours de laine Les Coupons de Saint Pierre,
doublure étamine de laine et soie Bennytex,
poches et épaulettes La Modette
Mercerie : épaulettes, cigarette de manche et thermocollant A&A Patrons,
boutons anciens.
Advertisements

18 réflexions sur “L’Everest…

  1. il est vraiment magnifique!!! bravo pour la réalisation
    j’ai tout ce qu’il faut pour faire le mien, mais je crois que ça attendra encore un peu

    y’a de quoi etre fiere en tout cas

  2. Un grand grand bravo Caro ! Il est superbe ton manteau, c’est une très chouette réussite. Et pour ne rien gâcher, il te va à merveille ! Des bises.

  3. très joli réalisation ! J’ai moi aussi cousu ce manteau cet hiver et je publierai à ce sujet jeudi prochain. Je me permet de te faire remarquer qu’il y a une erreur avec le boutonnage de ton manteau. tu dois normalement boutonné la rangé extérieur de boutons et non la rangée intérieur. les boutons que tu boutonne doivent en fait être décoratifs et être cousu sur l’autre pan de ton manteau (celui ou tu a fais tes boutonnières passepoilés). tu perdra de l’ampleur mais tes pinces poitrines seront beaucoup mieux placé. Le manteau sera plus ajusté et surtout tes rangés de boutons seront centrés.
    En tout cas, bravo. ton manteau est magnifique. Je n’ai moi même pas eu le courage de faire les boutonnières passepoilés. chapeau ! et cette couleur est très jolie ! tu verras qu’une fois ces quelques boutons déplacés, ta veste sera encore plus joli!
    A bientôt
    Apolivia

    • Ah je comprends mieux la légère ampleur, merci de me le dire ! Effectivement ça paraît plus logique ! Je suis un boulet 😉 de toute façon j’ai enlevé les boutons d’origine donc je coudrai les nouveaux comme il faut. Merci encore !

  4. Oh lala mais quelle merveille ! C’est un boulot absolument incroyable mais qui en vaut largement la peine, c’est superbe. Tu m’étonnes que tu sois fière d’avoir atteint ton everest, j’en danserais de joie tous les matins en le mettant moi !!!!

  5. Mais tu peux en être fière ! C’est toujours une épreuve de longue haleine, le manteau !
    J’adore la couleur et les plis sont super. J’ai aussi fait mes premières boutonnières passepoilees il y a peu ! Je mettrai effectivement de plus gros boutons …

Un commentaire siouplait !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s